Formation d’aide soignant

S’il y a une personne la plus proche des malades (des personnes hospitalisées, dépendantes à domicile ou en centres d’accueil), c’est bien l’aide-soignant. Sous la responsabilité de l’infirmier, il les aide sur de nombreux plans : hygiène, confort, moral.

 

devenir aide soignant

 

Fiche métier

Comme son nom l’indique, l’aide-soignant assiste le « soignant » qui est ici l’infirmier. Il ne s’occupe donc d’aucune tâche médicale comme prescrire des médicaments ou effectuer des soins aux patients. En revanche, il doit surveiller l’état de santé du malade via son pouls, sa température, ses mensurations ou sa pression artérielle à l’aide d’outils spécifiques.

Sa principale mission est de veiller à ce que tous les malades sous sa responsabilité se sentent bien. Il s’occupe donc de leur hygiène en les aidant notamment à faire leur toilette, à s’habiller, à mieux manger… Dans ce sens, il prépare chaque chariot repas en suivant minutieusement toutes les consignes du médecin. Avant une opération par exemple, il doit s’informer si le patient suit un régime particulier ou est à jeun, etc.

L’aide-soignant accompagne également les malades pour toutes les tâches de la vie quotidienne : marcher, s’asseoir, se lever, se laver, s’habiller… Il les aide physiquement, mais aussi moralement, un soutien psychologique très important pour les malades. En même temps, il soutient ses familles et ses proches en leur apportant conseil et réconfort puisqu’il est le premier en contact avec eux.

 

 

Les qualités nécessaires pour devenir aide soignant

Vu tous les efforts physiques qui rythment le quotidien de l’aide-soignant, son travail demande force physique et résistance. Cela requiert aussi de la délicatesse pour aider une personne très affaiblie à se lever, à s’asseoir ou à s’allonger par exemple.

Il ne faudra pas non plus oublier que l’aide-soignant doit accompagner moralement ses patients. C’est pourquoi il doit toujours être à leur écoute et être patient, les informer, les rassurer. De manière concrète, il doit notamment trouver les bons mots pour les apaiser comme avant une grosse intervention.

Par ailleurs, le travail d’équipe rythme constamment son quotidien. Par conséquent, il doit savoir écouter les autres, s’impliquer dans son travail et surtout savoir faire preuve d’initiative en cas d’urgence.

 

 

Formation et écoles

Pour accéder à ce métier, il faudra être titulaire du DEAS ou diplôme d’État d’aide-soignant délivré par plusieurs écoles spécialisées après une année de formation. L’admission dans ces écoles se passe par le biais de la validation des acquis de l’expérience (VAE) ou sur concours sans diplôme préalable.

Pour passer le concours, il faudra avoir 17 ans au minimum. Il y a deux types d’épreuves : une épreuve orale d’admission et une épreuve écrite d’admissibilité. Notons que certains candidats peuvent être dispensés de la seconde épreuve à savoir tous ceux qui ont :

  • leur bac ou un diplôme reconnu équivalent
  • suivi une 1e année d’études d’infirmier, mais non pas été admis en 2e année
  • un titre ou d’un diplôme du secteur social ou sanitaire reconnu au même niveau que le CAP et délivré en formation initiale ou continue
  • un diplôme étranger pour accéder aux études universitaires en France

 

 

Rémunération

Un aide-soignant débutant gagne à partir d’un salaire équivalant au SMIC soit environ 1425 € bruts par mois.

 

Partager cette fiche: Facebook Twitter Pinterest Google Plus RSS Email

Formations et métiers similaires